Deux ruches rue Gabrielle

28, rue Gabrielle

Le projet comporte  deux volets, d'une part la sauvegarde de colonies saines, puisque le milieu urbain présente désormais un milieu plus favorable aux abeilles que les étendues immenses de monocultures soumises aux contraintes de la culture intensive, et d'autre part des actions de communication en direction de divers publics pour faire mieux connaître les enjeux de la survie de l'abeille comme sentinelle de l'environnement et comme agent de pollinisation d'un grand nombre de fruits et légumes.

La Ville a réalisé les aménagements nécessaires : plate-forme en bois et cabane pour le matériel ; plantation d'une haie de feuillus sur les conseils du Président de la Société Centrale d'Apiculture.

L'ADDM 18 a pris en charge les démarches administratives de déclaration, d'enregistrement, d'assurance et de conventionnement avec la Mairie de Paris, et lors de la réunion des vœux 2012 elle a  présenté le projet à ses adhérents. La Mairie du 18ème a organisé une réunion d'information pour expliquer le projet aux riverains immédiats du futur rucher.

En juin 2012 une première livraison de matériel est effectuée. Les apiculteurs se mettent au travail pour préparer les ruches, les cadres et le local.

Puis les deux premières colonies sont installées. Les apiculteurs mettent en pratique les savoirs accumulés.

Curieux et riverains ne manquent pas de s'intéresser à cette nouveauté locale, et l'adoption de ces nouveaux voisins se passe sans problème.

Mais l'été est court, pluies et périodes sèches s'enchaînent, qui rendent le travail des abeilles plus délicat. Aussi à l'automne force est de constater que la récolte de miel sera tout juste suffisante pour passer l'hiver.  Petite frustration, pas de récolte cette année, mais il faut assurer le démarrage et passer sans encombre l'hiver, qui est toujours une période délicate pour les abeilles. Les apiculteurs ne négligent ni les apports de sirop additionnels, ni les traitements anti parasites, et préparent au mieux les colonies.

A deux reprises la neige recouvre les planches de vol, il faut dégager les entrées des ruches, et les protéger du froid, de la glace et d'une lumière trop vive incitant les abeilles à sortir se perdre dans le froid. Par précaution, une nourriture solide est ajoutée, mais les réserves de miel restent suffisantes..

Le printemps est maintenant très proche, et tout semble s'être bien passé. Espérons que la saison sera favorable pour une belle récolte.


le 08 mars 2013

Classé dans : Espaces verts, Nos abeilles - Mots clés : abeilles, rucher, Gabrielle

.