De l'air pour les Abbesses

Nous avons redéposé ce projet au budget participatif 2016 de la Mairie de Paris.
Soutenez-le dès maintenant (clic!)

La place pour tous aux Abbesses

Voici le projet, "De l'air pour les Abbesses", que nous proposions au budget participatif 2015 de la Mairie de Paris: un réaménagement de la place des Abbesses, dont l'espace est dévoré, depuis de longues années, par l'installation permanente d'un manège et de son annexe.

La Mairie, qui, dans un premier temps, avait vu notre proposition d'un œil assez bienveillant, a fait volte-face. Et, pour justifier son refus, elle fait semblant de considérer que notre demande (centrée sur le déplacement du manège vers le square Jehan Rictus, tout à côté) portait sur la suppression de la cabine téléphonique ...


Situation actuelle

  • Une place au bord de l'asphyxie : à l'heure actuelle, la place des Abbesses est occupée par : un manège et son annexe de vente ; une cabine téléphonique ; le système d'aération du métro ; un conteneur à verre ; un parking pour les motos ; une terrasse de café ; un kiosque et ses éventaires annexes ; une fontaine Wallace.
  • Des monuments classés devenus invisibles : la place des Abbesses en compte trois : l'entrée du métro Guimard (très rare édicule original de style Art Nouveau, classé en 1978), l'église Saint-Jean de Montmartre (classée en 2013), la fontaine Wallace (monument protégé).
  • Accessibilité et circulation rendues souvent très difficiles, voire impossibles, notamment lorsqu'à toutes ces installations viennent s’ajouter, de façon saisonnière, les stands du marché de Noël, ceux des brocantes ou vide-greniers, ceux de ventes de spécialités régionales, etc, etc, sans compter le stationnement sauvage de deux roues, le théâtre de marionnettes, la présence de nombreux musiciens ambulants, etc, etc.

La place des Abbesses, dont la superficie est restreinte, ne peut donc plus jouer son rôle naturel de carrefour et d’espace de circulation du quartier


Objectif

Nous ne demandons pas à changer la destination de cette place à vocation familiale (manège, square), historique (les trois monuments classés) et commerciale (terrasses, manège, boutiques riveraines). Mais il nous semble que son organisation spatiale gagnerait considérablement à être repensée, notamment par le désenclavement du square attenant (jardin Jehan Rictus) qui pourrait être davantage ouvert sur la place.


Propositions

  • déplacer le manège sur un espace plus propice à son fonctionnement et à sa fréquentation, à savoir à l'intérieur du square Jehan Rictus, à droite ou à gauche de l'entrée, moyennant un réaménagement des plates-bandes existantes
  • compléter l'espace ainsi libéré sur la place proprement dite, par exemple, par l'installation de sièges uniques (comme Cour de Rome à la gare Saint Lazare), le remontage de la colonne Morris (qui existait sur le site il y a une douzaine d'années), la mise en place de jardinières, etc.
    Une respiration retrouvée



Nous avons redéposé ce projet au budget participatif 2016 de la Mairie de Paris.
Soutenez-le dès maintenant (clic!)


le 17 avril 2016

Classé dans : Cadre de vie - Mots clés : Budget participatif

.