Square Frédéric Dard

Nous avons redéposé ce projet au budget participatif 2016 de la Mairie de Paris.
Soutenez-le dès maintenant (clic!)

square Frédéric Dard, rue Norvins

Un des grands combats de l'ADDM18 : le jardin Frédéric Dard, théâtre nocturne de toutes les nuisances et de tous les débordements, du simple fait que ce petit square, qui pourrait être charmant, n'est pas pourvu de clôtures et est donc ouvert toutes les nuits aux squatters, drogués, ivrognes et autres visiteurs qui empoisonnent depuis des mois les nuits des riverains.

Du 10 au 20 septembre 2015, soutenez le sauvetage de ce square en votant sur le site de la mairie de Paris.

En septembre 2016, soutenez le sauvetage de ce square en votant sur le site de la mairie de Paris.

Nous espérons qu'à la rentrée, enfin, les services de la mairie comprendront l'étendue et la gravité du problème, et feront le nécessaire pour que cet espace soit correctement sécurisé.

Rêves...
... et dure réalité

Situé rue Norvins dans le haut Montmartre, le jardin Frédéric Dard, "cet espace vert public non répertorié" (il ne figure sur aucun plan de Paris, en effet), de 600 m2 prélevé sur le terrain de la Cité des Artistes (bien mal en point), abandonné dès son inauguration en 2010 à un entretien défectueux et aux déprédations des squatters (dont les incursions ont été largement facilitées par la quasi absence de clôtures), mériterait  pourtant tout notre intérêt et toute notre vigilance, ainsi que celle des responsables municipaux d'une ville qui se voudrait verte et respectueuse de la biodiversité, de l'environnement et de la santé publique.

Le problème de la défense passive du lieu semble heureusement résolu : après les démarches réitérées de riverains dont le quotidien avait été rendu intolérable au fil des ans, la mairie du 18ème s'est en effet engagée dans la mise en place d'une clôture appropriée.

L'état du jardin, en revanche, est déplorable, et tout reste à y (re)faire. En 2010, il y avait là une prairie et de beaux arbres. Aujourd'hui, un gazon miteux, quelques arbres survivants, un environnement massacré.

Nous proposons, dès que le jardin sera correctement sécurisé :

  • Une restauration en jardin ombragé, semi-sauvage et arboré, dont le pittoresque rappellerait l'ancien maquis de Montmartre – mais un jardin soigneusement entretenu.
  • Plantations d'arbres convenant aux conditions et au paysage de Paris : robiniers, marronniers, ginkgo bilobas, tulipiers, charmes ...
  • Mise en place de plantes odorantes, tactiles, ainsi que de fougères.
  • Le long des grilles, installation d'épineux, dont le choix est très large : mahonias, pyracanthas,  houx, prunelliers, berberis ... ou même charmes  (beau feuillage roux en hiver).

bientôt un mauvais souvenir?



Nous avons redéposé ce projet au budget participatif 2016 de la Mairie de Paris.
Soutenez-le dès maintenant (clic!)


le 23 juillet 2015

Classé dans : Cadre de vie, Espaces verts - Mots clés : Budget participatif

.