Entretien avec Roxane Decorte

Roxane Decorte

Rendez-vous avec Roxane Decorte, tête de la liste Le dix-huitième au cœur, habitante du 18ème depuis toujours, et profondément convaincue de la nécessité d'un ancrage local pour les élus (toute sa liste est d'ailleurs constituée de personnes habitant l'arrondissement). Nous lui avons posé les questions suivantes :


  • ADDM18 : Vous engagez-vous à redonner à la Place des Abbesses un aspect qui permette à nouveau d'y circuler librement (à l'heure actuelle, c'est impossible) et de profiter de la vue de l'église St-Jean et l'entrée de métro Guimard, deux monuments protégés (le premier vient d'être classé, en novembre 2013, au titre des Monuments historiques, le second est inscrit à l'inventaire supplémentaire depuis mai 1978) ?

    À cet effet, l’autorisation accordée au manège ne devrait être que ponctuelle, la décoration très criarde de "poulbots" devrait être revue (nous sommes dans un périmètre protégé), et la baraque de vente supprimée.

    Roxane Decorte: Il est de fait que ce manège est très apprécié des enfants. Pour autant, il n'est pas admissible que la place des Abbesses, et les monuments classés qu'elle contient, soient masqués, voire oblitérés par un manège trop grand, à la décoration tapageuse. Je suis donc en faveur d'une présence ponctuelle, et non permanente, d'un manège plus petit et plus discret.

    Ce problème renvoie à bien d'autres, qui tous ont à voir avec le partage de l'espace public, et avec les dérives commerciales qu'il suscite. Dans ce cas comme dans d'autres, mon approche consiste à améliorer les choses pour tous, dans le respect de chacun. Je préconise donc la concertation avec tous les acteurs associatifs et les parties prenantes. (NB : un dossier complet concernant le problème de la place des Abbesses est remis par l'ADDM à R. Decorte)

  • Vous engagez-vous à restaurer le jardin Frédéric Dard et surtout à le sécuriser par l'installation d'une clôture, absolument indispensable pour préserver l'intégrité du site, ainsi que la sécurité et la santé du voisinage ?

    La solution, évidente et urgente, consistera à installer une clôture digne de ce nom autour de ce square. C'est la responsabilité de la mairie, qui devrait également envisager, sur ce site comme sur d'autres, l'installation d'une vidéo-surveillance. (NB : un dossier complet concernant le problème du jardin Frédéric Dard est remis par l'ADDM à R. Decorte)

  • Vous engagez-vous à remédier aux nuisances sonores de plus en plus envahissantes dans tout le secteur de Montmartre : musiciens de rue (très souvent équipés d'une sono) à toute heure, plus particulièrement nombreux en certains points stratégiques, comme la place des Abbesses, ou les escaliers place du Calvaire ; et aussi tapages nocturnes (fêtes et réunions sauvages dans les espaces publics comme le jardin F. Dard ci-dessus)

    Là encore, la concertation entre les diverses parties me paraît indispensable. Je ne crois guère à l'efficacité d'un "maire de la nuit", ou des "pierrots de la nuit". Les propriétaires d'établissements, de même que les musiciens de rue sont tenus de respecter la tranquillité des riverains. Nous revenons ici au problème de l'espace public partagé, récurrent dans la plupart des dossiers que vous me présentez. Il me paraît donc urgent et important de créer un espace de concertation et d'échange - que l'on peut appeler états généraux, ou comité de pilotage de l'espace public - où toutes les parties puissent se retrouver et débattre, sous l'égide de la mairie.

  • Vous engagez-vous à lutter contre l'insécurité créée par les divers vendeurs à la sauvette (tresseurs, etc) et autres joueurs de bonneteau sévissant aux alentours de la place Saint-Pierre et de la rue de Steinkerque ?

    Oui, bien entendu. Et pour moi, la solution viable et pérenne consiste à mettre en place une force de sécurité municipale, non armée, mais habilitée à contrôler et verbaliser tous les contrevenants. Cela étant, le commissaire Bouard fait un très bon travail, dont on peut constater les premiers résultats : les joueurs de bonneteau ont disparu de la rue de Steinkerque.

  • Vous engagez-vous à réprimer strictement et durablement la vente d'alcool sur les terre-pleins du boulevard et autour du parvis du Sacré-Cœur ?

    Oui, certainement. Et là encore, ce sera l'affaire de la force de sécurité municipale.

  • Vous engagez-vous à entretenir et reboiser dans les règles de l'art les espaces verts du 18ème arrondissement, et notamment la Cité internationale des Arts ? Et à assurer l'entretien et le reboisement des cimetières ?

    Oui, bien sûr ! Le 18ème arrondissement manque cruellement d'espaces verts, et je voudrais favoriser toute initiative allant dans ce sens : nouvelles plantations, jardins partagés, encouragement des aménagements d'espaces privatifs (cours d'immeubles, terrasses, etc, qui pourraient participer périodiquement à des concours), ou publics : j'ai lancé l'idée de potagers partagés dans les logements sociaux ou les écoles. Il faut verdir le 18ème arrondissement !

  • Vous engagez-vous à rendre payantes les 45.000 places de stationnement proposées à Paris pour les deux roues, et à verbaliser systématiquement les stationnements sauvages des deux-roues motorisés ?

    Oui, je compte bien rendre payant le stationnement des deux roues à moteur.

  • Vous engagez-vous à redonner aux piétons l’espace auquel ils ont droit, et pour cela à faire respecter la nouvelle réglementation de la Direction de l’Urbanisme concernant les terrasses (juillet 2011) ?

    La place du piéton dans la ville me paraît quelque chose d'essentiel, et je m'engage très fermement à le défendre, notamment par l'application rigoureuse de la nouvelle réglementation concernant les étalages et les terrasses de café.

  • Vous engagez-vous à obtenir pour Montmartre suffisamment de moyens concernant la propreté et la sécurité, compte tenu du nombre très important de visiteurs (12 millions par an) ?

    Oui, trois fois oui ! Les moyens actuellement dévolus à la propreté me paraissent notoirement insuffisants. Je voudrais notamment instaurer le principe de "journées de grand nettoyage", à raison de deux par mois, par exemple, auxquelles les riverains eux-mêmes seraient associés. Savez-vous que dans un quartier aussi touristique que l'est Montmartre, les verbalisations pour infraction à la propreté restent inférieures à 2000 par an, pour l'ensemble du 18ème ? C'est véritablement scandaleux, et donne toute la mesure de ce qui reste à faire.

    Voyez-vous, je voudrais rendre le 18ème arrondissement à ses habitants, dans toutes les dimensions de la vie quotidienne. Ainsi, par exemple, je souhaiterais lutter contre la disparition des commerces de proximité, notamment aux Abbesses, par la création de petits marchés locaux (car Montmartre, surtout, manque totalement de marchés) ; et je travaille sur une idée nouvelle, celle d'un site internet regroupant les fournisseurs locaux d'un quartier, sur lequel les habitants pourraient commander leurs achats, qui leur seraient ensuite livrés à domicile - la mairie pouvant prendre en charge les frais de la livraison, par exemple. Nous aurions là un bon moyen de défendre les magasins de quartier ...

  • Vous engagez-vous à faire le nécessaire pour obtenir le classement de Montmartre en zone AVAP (Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine)

    Je suis d'autant plus en faveur de ce type de protection que j'ai déjà pensé à la possibilité de lancer une procédure de classement de Montmartre au patrimoine mondial de l'Unesco ... Je serais donc tout à fait favorable au principe d'un classement en zone AVAP.

  • Vous engagez-vous à faire remettre en état le « chemin de lumière », œuvre de Henri Alekan et Patrick Rimoux, dans les escaliers de la rue du Chevalier-de-la-Barre ; les balustrades des escaliers Mont-Cenis (entre la Rue Custine et la Rue Lamarck ) ; les grilles du Jardin Louise Michel ; les entourages des massifs sur les Boulevards de Clichy et Rochechouart ?

    Oui, l'abandon de cette installation des escaliers Chevalier de la Barre est très choquant, et il importe d'y remédier en la faisant restaurer dès que possible. Ceci vaut aussi pour bien d'autres éléments du patrimoine et de l'histoire de Montmartre : historienne de formation, je suis particulièrement motivée pour les défendre.

  • Vous engagez-vous à intervenir efficacement auprès de la RATP pour que des Montmartrobus électriques soient commandés, et pour que la périodicité de ce Montmartrobus soit améliorée ?

    Certainement. L'argument selon lequel il n'existe pas, ou plus, de fournisseurs pour ces petits autobus électriques, ne me paraît pas recevable. Il existe d'autres navettes dans d'autres arrondissements, comme la traverse Batignolles-Bichat, ou la traverse Brancion-Commerce, ou encore la liaison entre 18ème et 19ème, équipées de minibus à 100% électriques : il n'y a aucune raison pour que le Montmartrobus ne bénéficie pas d'un renouvellement de son parc qui permette d'offrir aux usagers un service régulier et de qualité.

    Je souhaiterais par ailleurs que le Montmartrobus soit gratuit pour les personnes âgées et défavorisées. Même si le passe Navigo émeraude existe pour ces cas-là, il n'est pas gratuit, et 40 € par an, c'est parfois très lourd pour certains foyers.

  • Vous engagez-vous à intervenir auprès de la Direction des Affaires Culturelles pour que l’avenir de l’espace vert protégé en haut de la Rue Lamarck soit assuré ? Un rapport du Service de l’Arbre de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement mentionnait, en avril 2010, outre 3 arbres morts et 4 très dépérissants qui ont dû être abattus, 19 arbres « en phase de dépérissement prononcé et irréversible ». Or rien n’a été replanté, et lorsque, il y a plusieurs années, des replantations ont suivi l’abattage consécutif au remplacement de la palissade, il n'y a pas eu le moindre suivi ni arrosage, et tous les arbres replantés sont morts ...

    Je vous avoue que je ne connais pas encore ce problème - on ne peut tout connaître! Je m'engage à me plonger dans ce dossier, et à vous en reparler sous peu.


le 18 mars 2014

Classé dans : Municipales 2014 - Mots clés : aucun

.