Réunion des vœux 2014

Comme chaque année, l'ADDM18 a organisé sa traditionnelle réunion des vœux : elle a eu lieu le 18 janvier 2014, et, pour la deuxième fois, dans la belle salle panoramique du funiculaire de Montmartre.



Hugo, talentueux harpiste que l'on peut souvent entendre sur le parvis du Sacré Cœur, en a magnifiquement assuré l'animation musicale.



La présidente de l'ADDM18, Danièle Pélissier, a ensuite pris la parole pour souhaiter, toujours à la mode bretonne, une très heureuse année 2014 aux membres et sympathisants de l'association, venus très nombreux cette année.

Etienne Cendrier


Puis elle a présenté Etienne Cendrier, le porte-parole national de l'association Robin des Toits, qui s'est livré à un exposé très détaillé et complet sur les dangers de la téléphonie mobile et de l'installation Etienne Cendrier des antennes relais à Paris.

Robin des Toits se bat, a expliqué Etienne Cendrier, pour éviter un scandale sanitaire comparable à celui de l'amiante. L'association mène donc campagne pour que les femmes enceintes n’exposent plus leur bébé aux ondes de leur téléphone portable ; pour que les mobiles soient interdits aux enfants – ou du moins, les publicités y incitant ; pour qu’un dispositif permettant de couper complètement la Wi-Fi chez soi soit mis en place, et que les consommateurs en soient informés ; pour que les antennes-relais ne soient plus installées sans concertation aucune sur les toits parisiens ... etc.

Et aussi et surtout pour que la puissance des ondes émises par les antennes-relais soit limitée à 0,6 volt par mètre (contre une quarantaine actuellement), ce que les opérateurs ne veulent pas faire, car il leur faudrait alors multiplier les antennes, et donc dépenser beaucoup plus d'argent. Si les études sérieuses et objectives menées jusqu'ici reconnaissent la toxicité des champs électromagnétiques générés par les portables, les antennes ou la Wi-Fi sur le métabolisme humain ou le système immunitaire en cas d’exposition chronique, celles commandées par les opérateurs eux- mêmes (Bouygues, Orange, SFR) peinent à parvenir aux mêmes conclusions, et la pression des consommateurs, qui ne peuvent plus se passer de leur portable et qui veulent communiquer toujours plus vite et tout le temps, n'arrange rien.

Le public a pu également entendre le témoignage d'Evelyne Rouquier, une habitante du 18ème arrondissement victime des ondes électromagnétiques émises par les antennes-relais installées en face de chez elle : fatigue, insomnie, vertiges, pertes de mémoire, céphalées l'ont finalement contrainte à déménager.


Deux élus du 18ème arrondissement présents à la réunion, Roxane Decorte et Pascal Julien, ont pris à leur tour la parole pour expliquer comment ils avaient essayé de bloquer la mise en place de nouvelles antennes, à chaque fois que c'était possible, notamment lorsque celles-ci se trouvent à proximité d'une école ou d'une maison de retraite. Et combien il était malaisé de s'opposer à ces installations.

Roxane Decorte - Pascal Julien - Sylvain Garel

Plusieurs personnes dans l'assistance, ont fait valoir les difficultés rencontrées à cet égard, notamment par les locataires des immeubles HLM, qui n'ont quasiment aucune possibilité de s'opposer à l'installation d'antennes sur leur toit. Le débat a été long et passionné, sur un sujet dont l'importance et la portée n'ont échappé à personne. Sylvain Garel, Conseiller de Paris, co-président du groupe EELV au Conseil de Paris, présent à notre réunion, y a lui aussi activement participé, notamment pour évoquer le projet de loi sur les ondes électromagnétiques, défendu ces jours-ci à l'Assemblée nationale par Laurence Abeille au nom des députés écologistes.




* * *

Comme chaque année, cette après-midi de vœux s'est conclue sur un cocktail offert par l'ADDM, et qui a permis aux très nombreux participants d'échanger encore sur ces sujets et sur bien d'autres.

Cette fois-ci, les invités n'ont pas seulement fait honneur au crémant et aux petits fours ; ils ont également pu découvrir la première récolte de miel du rucher Gabrielle, créé par l'AADM18. Ce sont nos dévoués apiculteurs, J.-P. Marolla et C. Jouan qui se sont chargés de la mise en pots et de la vente de ce premier miel. Les petits pots de "Miel de Montmartre" aux jolies étiquettes se sont vendus comme des ... petits pains.

Et enfin, avant de partir, chacun a pu, depuis les balcons panoramiques, admirer un superbe coucher de soleil sur les toits de Paris ...

L'ADDM18 souhaite à tous une très heureuse année 2014


le 15 mars 2014

Classé dans : Vie de l'ADDM18 - Mots clés : aucun

.