Bienvenue sur le site de l' ADDM 18

Quelques unes de nos interventions

   L’ADDM18 a été fondée en 1976 pour défendre la qualité de vie des Montmartrois et des habitants du 18ème arrondissement : environnement, urbanisme, sécurité, propreté, transports, cadre de vie.

   Elle milite activement pour la sauvegarde du patrimoine architectural et paysager et œuvre pour la protection et le respect des espaces verts.

   Elle est à l’écoute de tous les adhérents qui lui font part des problèmes qu’ils peuvent rencontrer dans leur vie à Montmartre ou dans l’arrondissement.


   L’ADDM 18 est un interlocuteur reconnu des élus et responsables municipaux, de l’arrondissement comme de la Ville de Paris. Elle participe aux réunions publiques, fait entendre ses avis et ses revendications, propose ses idées. Membre de l'équipe d'animation du Conseil de Quartier Montmartre, elle représente aussi le 18ème arrondissement à la Plateforme des associations parisiennes d’habitants. Elle a également rejoint le réseau Vivre Paris! et adhère àl'Association Île-de-France Environnement, à l'association Robin des Toits et à la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France.


   Depuis sa création, elle compte à son actif plusieurs importants succès, parmi lesquels l’interdiction totale d’accès à la Butte Montmartre aux cars de tourisme (1997) ; la mise en service du Montmartrobus (navette électrique entre Pigalle et la place Jules Joffrin,desservant le haut de la Butte, jusque-là dénué de tout moyen de transport public), en 2000 ; la sauvegarde des espaces verts (ex : le maquis de Montmartre) ; l’obtention au tribunal de la démolition d’une construction illégale et contraire à l’esthétique du site (« terrasse Patachou »); l’installation d’un pigeonnier square Nadar, pour contrôler la reproduction des pigeons et réduire les nuisances liées au fientes .


Enfin, depuis 2012, notre équipe d'apiculteurs passionnés anime le rucher installé sur un terrain appartenant à la ville, rue Gabrielle.


   Elle continue de lutter, notamment contre :

  • Les antennes-relais, dangereuses pour la santé, et qui se multiplient dans l’arrondissement
  • L’ envahissement de l’espace public à des fins commerciales privées – étalages, terrasses de café et restaurants, équipements forains, et, de façon générale, atteinte de plus en plus fréquente aux droits du piéton
  • Les activités des « tresseurs », joueurs de bonneteau, musiciens, sources d’insécurité et, bien souvent, de nuisances sonores
  • Le stationnement souvent sauvage des motos et deux-roues

... et pour :

  • La création de parkings en périphérie pour supprimer définitivement le stationnement sauvage des cars
  • Un passage plus fréquent du Montmartrobus dans la journée
  • Un passage plus fréquent, et des horaires plus étendus en soirée, nocturne et jours fériés des autobus 31 et 60, dont les lignes desservent l’ensemble du 18ème
  • Un respect accru de la législation et de la réglementation en matière de permis de construire
  • La mise en place d’un statut de protection renforcée pour Montmartre par la création d’une AVAP, Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine
  • La réalisation d’un étude approfondie des sous-sols (carrières et nappes) – la dernière remonte à 1979
  • L’interdiction de tout nouveau creusement dans le secteur couvert par le PLU (plan local d’urbanisme)
  • La préservation des « dents creuses »
  • Des services de la propreté plus efficaces et plus présents
  • Un meilleur entretien des espaces verts
  • Un plus grand nombre de toilettes publiques

le 07 juillet 2016

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

.