Espaces verts

Créée en 1976 pour agir contre la construction d’un parking sous le « Maquis » de Montmartre – ce qui aurait entraîné la suppression de ses arbres – l’ADDM 18 a toujours défendu les espaces verts, qui ont une place importante dans l’arrondissement.

Elle a participé à toutes les réunions préalables à la réalisation d’un « espace civilisé » sur les Boulevards de Clichy et Rochechouart en 2002. Malheureusement, le personnel de la DEVE (Direction des Espaces Verts et de l’Environnement) est insuffisant pour faire face à toutes les incivilités (dépôts de détritus, de boîtes, de cannettes ; démolition des entourages et des systèmes d’arrosage…).

après

En 2005, après plusieurs années d’intervention, nous avons obtenu que la palissade en bois très abîmée en haut de la rue Lamarck soit remplacée par un muret surmonté d’une grille.

Cette opération a nécessité la coupe de treize arbres qui ont été remplacés mais n’ont pas bénéficié d’un suivi suffisant pour les maintenir en vie … Et cet espace vert qui relève, non de la DEVE mais de la Direction des Affaires Culturelles, nous inquiète beaucoup car un rapport du Service de l’Arbre daté d’avril 2010 préconise l’abattage de sept arbres dont certains atteints de la maladie de la suie (maladie contagieuse !) et mentionne dix-neuf arbres en phase de dépérissement prononcé et irréversible. Nous craignons donc beaucoup que cet espace vert dit « protégé » ne dépérisse petit à petit, d’autant que toutes nos interventions et relances sont restées jusqu’ici lettre morte.


Réalisations positives :

Le pigeonnier, Square Nadar

À notre demande, installation en 2007, dans le Square Nadar, d’un pigeonnier financé par le Budget d’investissement du Conseil de Quartier Montmartre. Il est géré par le Service de l’Écologie urbaine, et permet de contrôler la reproduction des pigeons et de réduire les nuisances liées aux fientes.

Toutefois, il serait souhaitable que ceux qui nourrissent les pigeons soient informés par les gardiens de square et par la police qu’ils perturbent le bon fonctionnement du pigeonnier ...


28, rue Gabrielle

En 2012, après une étude approfondie menée par une de nos adhérentes sur les espaces verts utilisables, la Ville a accepté l’installation de deux ruches sur un de ses terrains au 28, rue Gabrielle, sous réserve que ce terrain ne soit pas ouvert au public. L’achat du matériel et la formation de quatre apiculteurs ont été financés par le budget du Conseil de Quartier Montmartre (cf à ce sujet la fiche d’information sur le rucher de la rue Gabrielle).


le 28 mars 2013

Classé dans : Espaces verts - Mots clés : aucun

.